Cindyniques – Risques – Dangers – Accidents

Les substances manipulées dans les procédés chimiques sont, en général, dangereuses : inflammables / explosives, toxiques pour l’homme et/ou l’environnement. Elles sont engagées dans des réactions qui peuvent diverger. Un accident, même bénin, est inacceptable au vu des conséquences sur les employés, la population et l’environnement. La maîtrise de ces risques est primordiale pour l’industrie chimique.

L’expert est, en général, appelé quand cette maîtrise a fait défaut, c’est-à-dire après un accident. Il doit alors déterminer les causes du sinistre (techniques, humaines, organisationnelles) pour permettre au juge de décider en connaissance de cause

Pour cela, il lui faut connaître les propriétés du ou des produits incriminés, la nature du procédé mis en œuvre et ses risques inhérents, replacer le procédé dans le contexte de l’usine et dans son organisation.

Cela fait appel à l’ensemble des connaissances chimiques de l’expert : connaissance des produits, connaissance des procédés, connaissance de la vie de l’entreprise. La maîtrise des techniques analytiques est nécessaire car, souvent, seule l’analyse de traces de produits permet de remonter à la cause de l’accident chimique.

De plus, certaines connaissances spécifiques sont nécessaires ; propagation des explosions, évaluation du potentiel explosif des produits pour déterminer ou confirmer l’origine du sinistre. La détermination de la stabilité thermique des produits et du potentiel de nuisance des réactions permet de confirmer la cause de l’accident.

Les substances manipulées dans les procédés chimiques sont, en général, dangereuses : inflammables / explosives, toxiques pour l’homme et/ou l’environnement. Elles sont engagées dans des réactions qui peuvent diverger. Un accident, même bénin, est inacceptable au vu des conséquences sur les employés, la population et l’environnement. La maîtrise de ces risques est primordiale pour l’industrie chimique.

L’expert est, en général, appelé quand cette maîtrise a fait défaut, c’est-à-dire après un accident. Il doit alors déterminer les causes du sinistre (techniques, humaines, organisationnelles) pour permettre au juge de décider en connaissance de cause

Pour cela, il lui faut connaître les propriétés du ou des produits incriminés, la nature du procédé mis en œuvre et ses risques inhérents, replacer le procédé dans le contexte de l’usine et dans son organisation.

Cela fait appel à l’ensemble des connaissances chimiques de l’expert : connaissance des produits, connaissance des procédés, connaissance de la vie de l’entreprise. La maîtrise des techniques analytiques est nécessaire car, souvent, seule l’analyse de traces de produits permet de remonter à la cause de l’accident chimique.

De plus, certaines connaissances spécifiques sont nécessaires ; propagation des explosions, évaluation du potentiel explosif des produits pour déterminer ou confirmer l’origine du sinistre. La détermination de la stabilité thermique des produits et du potentiel de nuisance des réactions permet de confirmer la cause de l’accident.

logo-cnejc-v1-500x500px

Compagnie Nationale des experts judiciaires de la chimie

 

L'adresse postale de la CNEJC est :

J Pédelaborde

31 rue Raffet

75016 Paris

Ci-dessous : photo du nouveau palais de justice à Clichy

Palais de justice : 29-45 avenue de la Porte de Clichy 75017 Paris
Palais de Justice  - site

Chimie & Compagnies

Abonnez-vous à notre newsletter

COMPAGNIE NATIONALE DES EXPERTS JUDICIAIRES DE LA CHIMIE - CNEJC Ⓡ DEPUIS 1929 ©.
Toutes reproductions partielles ou totales sont interdites Mention légalesPlan du site Réalisation DIVISYGN - Contacter l'agence